Exposition Armand Strainchamps au Cercle Munster

Le Cercle Munster est une institution au Luxembourg, fondé en 1982 de l’initiative d’une poignée d’entrepreneurs désirant créer au Luxembourg un club sur le modèle des « Gentlemen’s Club » anglo-saxons. Depuis sa création le Cercle est une référence en matière d’Arts de la table, de réception et d’organisation d’évènement. Affilié à 215 autres Cercles à travers le monde, l’institution propose à ses membres un restaurant et une cave d’exception ainsi que des évènements exclusifs, comme des expositions artistiques.

Armand Strainchamps exposera dans tout le Cercle Munster du 15 novembre 2021 au 21 janvier 2022.
Le vernissage de l’exposition, le mercredi 17 novembre 2021 à 19h, est accessible sur réservation dans la limite des places disponibles (250).

Détails Pratiques

DATE
Du 15.11.2021 jusqu’au 21.01.2022

HEURE
Vernissage le mercredi 17.11.2021 à 19h00
L’exposition se déroulera du lundi 15.11.2021 au mardi 21.01.2022
Le Cercle Munster est ouvert du lundi au vendredi de 11h00 à 01h00
et le samedi de 18h00 à 01h00

TICKETS
Entrée sur réservation à l’adresse reservation@cercle-munster.lu

Dans les maisons datant du 17ème Siècle au 5-7 rue Munster sur les bords de l’Alzette dans le quartier historique du Grund, le Cercle Munster accueille ses membres et leurs invités dans différents espaces: Le Bar dans un style résolument anglais, le restaurant gastronomique relooké en janvier 2020 ainsi que la brasserie et le Wine lounge.

Artiste à l’Honneur

Armand Strainchamps, est un artiste luxembourgeois qu’on ne présente plus. Il a réalisé la fresque d’astres et constellations graphiques et ornementales de la voute de la gare de Luxembourg, pour ne citer que ça. S’il collabore avec des architectes sur des bâtiments, il est avant tout un peintre qui puise son inspiration dans la nature et le cosmos. Son intérêt pour la gravure et la photocopieuse lui permette de fragmenter ses lignes et ses formes, le rattachant ainsi au courant du Copy Art. Fasciné par le cinéma, il fait de ses peintures des séquences, des fragments de films, des arrêts sur images.

« L’arrêt sur image vient du cinéma. Le ralenti et l’accéléré m’ont toujours fasciné. C’est fantastique ce qu’on peut faire avec ! La réalité disparaît. Utilisée dans la peinture, la représentation reste totalement ouverte. Lorsque l’on regarde une photographie, on perçoit le temps passé. En peinture, le temps est toujours maintenant. »